Nourriture en poudre, nourriture du futur ?

Posté le 30 Jan 2018

 

Feed, Vitaline,Jimmy Jent, Mana, Queal : ce sont les pionniers de la nourriture du futur. Des repas en poudre vitaminés et correspondant à un repas normal en termes de calories, de nutriments et oligo-éléments. Sans gluten, sans lactose, vegan : le tout devrait ravir les « workers » en manque de temps ou les personnes n’aimant pas cuisiner.

 

A première vue, cela pourrait également contribuer à améliorer le quotidien des allergiques et intolérants : facile à transporter, à consommer, ces nouvelles alternatives sont la clé pour se déplacer en toute quiétude, notamment en voyage.

 

Mais après réflexion et lorsque que l’on s’intéresse au phénomène allergique, on se rend compte que c’est une maladie moderne, essentiellement présente au sein des pays développés. Les allergologues sont unanimes : l’industrialisation, l’utilisation d’additifs de toute sorte et les nouvelles techniques d’élevage peuvent expliquer le développement de ces allergies. S’ajoutant au facteur génétique souvent évoqué.

 

La nourriture en poudre est-elle un merveilleux outil d’émancipation ou une bombe à retardement ? Nous le saurons dans quelques années, lorsqu'elle aura tapissé nos super et hypermarchés et peut être nos restaurants et nos cantines.

 

Il est cependant regrettable de devoir assimiler des vitamines et nutriments de synthèse alors que l’on pourrait déguster une pomme ou une banane. Regrettable de ne plus être capable de faire bouillir des céréales et légumes dans l’eau.

 

Regrettable de substituer le naturel par l’artificiel.

Cet article est référencé dans : Blog