La mention « Peut contenir », une aberration ?

Posté le 05 Fév 2018

 

C’est une mention qui en fait parler plus d’un. Il n’existe presque plus aucun produit sans la mention « Peut contenir des traces ». C’est devenu une norme dans le secteur agroalimentaire. Ainsi, les industriels et professionnels de l’alimentation se protègent en cas de réaction allergique violente survenue ou d’intolérance avérée.

 

Toutefois, cette mention n’a aucune valeur juridique et n’est pas légiférée. Dans un restaurant par exemple,  lorsque le chef reçoit un produit avec une indication « peut contenir des traces » , il n’est pas obligé de l’indiquer sur sa carte des allergènes.

 

Cette situation est inacceptable laissant dans le flou les personnes touchées par allergies, intolérances ou adoptant un régime spécial.

 

Cette mention est également révélatrice des nouveaux circuits d’approvisionnement : les aliments transitant souvent par de nombreuses régions du monde, il est très difficile d’affirmer qu’ils n’ont jamais été en contact avec un allergène. Et même quand les produits sont locaux, les industriels se sont habitués à y apposer la mention. Tous les parties prenantes de la grande distribution et de l’alimentation sont concernés et il est aujourd’hui urgent de régler la situation.

 

Allergies au Resto, plateforme qui permet de commenter les pratiques des restaurants en matière d’allergies et intolérance souhaite également établir de grandes orientations, notamment en restauration , qui contribueront à l’amélioration du quotidien des allergiques et intolérants. Et inciter l'état et les parties prenantes à améliorer l'information est notre priorité.

 

Cet article est référencé dans : Blog